SociétéCatalogueAgendaServicesServicesRÈfÈrences
 
sommaireRÈfÈrencementGestionbureautiqueSÈcuritÈ du travail

 

LA COMMUNICATION NON VERBALE

 

L'importance de la communication non verbale

Tout message est transmis avec des signes qui sont le code du message. L'émetteur choisit ces codes selon la situation, selon le récepteur :

soit des signes verbaux, mots ou phrases parlés/écrits

soit des signes non verbaux :

- gestes
- posture
- expression
- habits
- timbre de voix

Les paralangages accompagnent très souvent le langage pour renforcer ce qui est dit , ils sont une communication silencieuse... Et pourtant il contribue au jugement de l'autre :

Jugements Type de langage Pourcentage
VISUEL
Langage du corps
55 %
VOCAL
Ton de la voix
38 %
VERBAL
Mots prononcés
7 %

Le non verbale contribue donc à hauteur de 55% + 38% = 93% pour l'impact du message donnée à l'autre. Il est important d'en prendre conscience car :

  haut de page

Certains signes échappent totalement à notre conscience. Exemple :

Il est donc plus facile de cacher la vérité, ou ses intentions par les mots que par les gestes. La communication non verbale représente un potentiel sous exploité chez l'individu car souvent ignoré. Son champ est large :

Type de signal Définition
Gestes naturels

Mouvements d'instinct ou réflexes (haussement d'épaules)

Gestes sociaux

Mouvements volontaires, liés à la culture, à l'origine sociale des individus

Regard

Sa direction est une indication sur le degré d'interet porté à l'autre

Expression du visage

Disponibilité d'esprit, degré de sympathie

Posture et mouvement

Degré d'assurance, de disponibilité

Vetêments

Statut social, style de vie, mais aussi mise en valeur de l'autre...

 

L'impact du non verbal sur « La première impression »

Une première rencontre avec l'autre est l'occasion d'une grande communication non verbale. Dépourvu d'informations factuelles sur vous, votre interlocuteur vous juge sur les éléments disponibles, comme votre tenue, une poignée de main, un regard...

On peut en deviner beaucoup sur le CV d'une personne à partir d'une simple observation.

 

La poignée de main diffère en ce qu'elle représente un contact physique  :

66% des individus associent une poignée de main molle à un manque de caratère.

Type de poignée de main Trait psychologique inféré Pourcentage
Molle
Manque de caractère
66 %
Très longue
Compatissant, chaleureux, remercie
63 %
Ferme
Franc et direct
A du caractère

38 %
34 %

Ecrasante
Autoritaire
Franc et cordial

29 %
25 %

Moite
A chaud
Anxieux, nerveux

41 %
32 %

Brève
Vif d'esprit
A du caractère

38 %
34 %

Se colle à vous
A de l'affection
Manque de respect

48 %
34 %

Evite du regard
Timide
Sournois

47 %
31 %

Les poignées de main préférées sont :
- énergiques, dynamiques, fermes pour 44 %,
- franches pour 28 %.

Mais attention les femmes préfèrent les poignées de main brèves.

Les poignées de main les moins aimées sont :
- molles pour 45 %,
- moites pour 17 %
- très longues pour 11 %.

  haut de page

 

Le langage non verbale

Le verbal non-descriptif :

Les expressions modales (interrogation, conditionnel, négation, affirmation...) déterminent le mode de l'action :

- pour interroger : on relève la paupière, on fronce un peu les sourcils et le front, pendant un bref redressement de tête.

- "Je vous coupe tout de suite" : geste de l'avant-bras, la paume faisant face, le regard fixe.

Les mouvements du doigt (en particulier l'index) servent à désigner une chose. Quant aux gestes descriptifs, ils s'apparentent au mime, tout en étant moins flagrants.

 

 

Le non-verbal émotif :

Ces gestes-là sont aussi très parlants...

Exemple :

- L'agitation du bout du pied = ennui, impatience.

- Se gratter le lobe de l'oreille ou avoir l'index sur la commissure des lèvres sont traduits comme des signes de préoccupation.

 

Le non-verbal symbolique :

Ces gestes peuvent renforcer la parole ou s'y substituer. Certains sont culturels.

Exemples :

  • poignée de main = chaleur, communion, paix, alliance...
  • le poing levé = hostilité, révolte, appel à l'insurrection, à la haine...

La difficulté réside dans le fait que ces gestes sont le plus souvent automatiques... Or, certains sont bénéfiques et d'autres nuisent au sens qu'on veut donner au discours.

 

 
 
haut de page
précédent <<   >> suivant
 

AccueilLoginContactsNotice lÈgale

Accueil \ Dossier \ Catalogue \ Agenda \ Société \ Services \ Login \ Contacts \ Notice

© 2005   -  FORMAT  -  www.format.pf